vendredi 2 juillet 2010

Mon cinéma à moi

Ce qui est marrant avec Brenda, c'est que souvent, sans nous concerter, nous avons les mêmes idées au même moment. Tenez, par exemple, elle a rédigé un billet sur les films romantiques qu'elle aimait. Eh bien, ça faisait quelques jours que j'avais envie de vous parler des comédies musicales ou autres films musicaux et dansants que j'adore !
Depuis toujours, j'aime la musique, la danse et le cinéma et lorsque les deux voire trois sont habilement mêlés, c'est encore mieux !

Mon n°1 : « Grease » de Randal Kleiser (1978)

Synopsis (source : Wikipédia) : Cette comédie musicale est bâtie sur le thème de la culture des années 1950 dans un lycée américain (high school).
Durant l'été 1958, Sandy Olsson, une étudiante australienne en vacances aux États-Unis, rencontre Danny Zuko, le chef de la bande des T-Birds. Leur amour est cependant interrompu par la fin des vacances car Sandy doit retourner en Australie.
Toutefois, le hasard fait que Sandy reste en Amérique et qu'elle intègre le lycée Rydell, le même que celui où étudie Danny. Elle y rencontre un groupe de filles, les « Pink Ladies », mené par Betty Rizzo. Sans savoir qu'ils sont tout proches, Danny et Sandy racontent, chacun de leur côté, à leurs amis leur amour de vacances. Danny et Sandy finissent par se rencontrer et décident de reprendre leur relation bien que tout les oppose au lycée...
En parallèle, se joue la rivalité entre le gang de Danny — les « T-Birds » — et le gang des « Scorpions ». La course de voitures dans laquelle ils s'affrontent sera déterminante.

Je me souviens encore de sa sortie en 1978 et de sa rapide notoriété. A l'époque, j'étais au CP et, sans même l'avoir vu au cinéma, avec mes copines du centre de loisirs du mercredi, nous chantions « You are the One that I want », en version yaourt et avions improvisé une super chorégraphie digne de Vidéo Gag.
Plus de trente ans ont passé et je craque encore pour la fraîcheur candide d'Olivia Newton-John sans parler du déhanché mémorable de John Travolta.

Une suite est sortie en 1982, avec notamment Michelle Pfeiffer, mais n'a pas rencontré le même succès.


Mon n°2 : « Dirty Dancing » d'Emile Ardolino (1987)

Synopsis : en 1963. Bébé (Baby en VO) - de son vrai prénom Frédérique (Frances en VO) - fille d'une riche famille, passe ses vacances avec ses parents et sa sœur à la pension de la famille Kellerman dans l'État de l'Oregon. Elle va être confrontée à un monde qui lui est complètement étranger, celui de la danse. Malgré le désaccord de son père, Bébé va connaître une histoire d'amour avec Johnny, l'un des professeurs de danse de l'établissement, issu d'un milieu social très différent de celui de la jeune femme. Bébé connaîtra le meilleur et le pire avec Johnny, tout comme sa soeur avec Robbies.

Que dire sur ce film qui a révélé le talent du regretté Patrick Swayze ? Je suis On est carrément jalouse de Jennifer Grey et j'ai on a tout simplement envie d'apprendre à danser et s'envoler à sa place. Pfffff...

A noter qu'un « Dirty Dancing 2 » est sorti en 2004 avec Patrick Swayze dans le rôle d'un professeur de danse. Sorte de remake transposé sous le soleil de La Havane, il est loin d'avoir connu le même succès.

 
Mon n°3 : « Blues Brothers » de John Landis (1980)

Synopsis (source : Wikipédia) : Le film s'articule autour des deux personnages qui lui donnent son titre, les frères Blues, gangsters flegmatiques et sympathiques, reconnaissables à leurs Ray-Ban Wayfarer, à leurs costumes et chapeaux noirs, à leurs montres et à la discordance de leur carrure respective. Ils se retrouvent lorsque « Joliet » Jake (incarcéré pour vol a main armée) est libéré de la « Prison Joliet » sous la responsabilité de son frère Elwood. Ils apprennent que l'orphelinat où ils ont été élevés va être rasé, à moins de payer les arriérés de taxes foncières dans les plus brefs délais. Ils ont 11 jours pour ramener l'argent à la mère supérieure, "la pingouine". Les aventures commencent, et dès le début leur conduite insouciante (dans une vieille voiture de police Dodge Monaco 1974, affectueusement connue en tant que Bluesmobile), attire l'attention de la police.

John Belushi et Dan Aykroyd y sont désopilants. Tout au long de leur périple, on y croise des artistes indéniables tels que James Brown, Aretha Franklin ou encore Cab Calloway qui se sont prêtés au jeu le temps de ce film plus que culte !
Et, à moins d'avoir vécu dans une caverne au fin fond d'une contrée perdue quelque part sur Mars, qui n'a pas chanté ou dansé sur « Everybody needs somebody to love » au moins une fois dans sa vie ?

 
Je vais m'arrêter à un « top 3 ». La liste est encore longue car je suis vraiment fan de ce genre de films. Mais je pourrais par exemple y ajouter dans le désordre :
- « Fame » d'Alan Parker (1980) avec entre autre Irene Cara. Ce film est à l'origine de la série « Fame » qui durera de 1982 à 1987.
- « Flashdance » d'Adrian Lyne (1983) avec Jennifer Beals et Michael Nouri
- « Footloose » d'Herbert Ross (1984) avec le craquant Kevin Bacon et Lori Singer
- « Moulin Rouge ! » de Baz Luhrmann (2001) avec Nicole Kidman et Ewan McGregor (ben oui, moi aussi ma Brenda !)
- « West Side Story » de Jerome Robbins et Robert Wise (1961) avec Nathalie Wood et Richard Beymer
- « Shall we dance ? » de Peter Chelsom (2001) avec Richard Gere et Jennifer Lopez (qui est en fait un remake d'un film japonais du même titre, réalisé par Masayuki Suo et sorti en 1996)
- « Chorus Line » de Richard Attenborough (1985)
Et je ne vous ai même pas parlé de « Certains l'aiment chaud », « Le milliardaire » ou encore « Les hommes préfèrent les blondes » avec la sublissime Marylin Monroe ou de « Chantons sous la pluie » et « Un américain à Paris » avec Gene Kelly !

2 commentaires:

  1. Les blues brothers...on aurait du s'appeler les blues sisters...quel morceau d'antologie! Dans la liste il n'y a que Chorus line que je n'ai pas vu , tout le reste? du bonheur....

    RépondreSupprimer
  2. I really admire Jennifer Grey's tribute to Patrick Swayze. She's doing Dancing with the Stars for him, class.

    RépondreSupprimer